05 février 2007

Les Japonais (part 3)

        On continue l’étude sociologico-culturelle des mœurs et comportements bol-de-riziens, vus par le Jeff, analyste de comptoir, et avant tout, étudiant étranger (et bon occidental avec des manière bien bourrines et un tact tout à fait relatif). 5186

 
            Sans transition on attaque sur la modestie exacerbée dont ils font preuve lorsqu’on les complimente. Il suffit que vous vantiez publiquement les qualités de Bidule (simple courtoisie comme ça se fait souvent) pour que Bidule agite sa main devant son visage de gauche à droite (manière de faire « non » de la main) en faisant une grosse grimace et en gémissant des « iie iie iie iie » (= « non non non non », à prononcer « ié ié ié ié »). Bien entendu que dans son p’tit cœur ça lui fera plaisir, mais publiquement ça semble le mettre super mal à l’aise, limite un moment pénible à assumer.5307
Vous me direz c’est un signe de grande modestie et de politesse, qui est parfois un peu excessive (selon moi). Un exemple ? Deux mêmes.


 

5885 5885 5885 5885 5885

 

Le premier il y a un mois au karaoke avec mon pote Jyô, qui m’avait dit par le passé qu’il tenait super bien l’alcool (« tsuyoi » = fort comme ils disent). Et bien l’autre soir, suffit que je dise devant un de ses potes :

Jeff : « Jyô-san ha osake ga tsuyoi desu ne » = Jyô tu tiens bien l’alcool, pas vrai ? 6001
Jyô : « iie iie iie iie !!!!» avec la grimace qui va avec et la négation de la main

Alors là je me dis : « ok bichette, tu te la joue modeste... »

Ma réplique : « a so ka, tsuyokunai ? » = ah je vois, donc t’es faiblard ? tgrx

Et le mécanisme de défense, plus communément appelé ici la fierté a reprit le dessus en moins de 2 :

« iie iie, tsuyoi tsuyoi !! » = mais si ! mais si ! je suis fort !!! Kneu18

Voyez un peu comme on peut les piéger ces p’tits jap ?  rofl

 

----------

Toujours au chapitre « je suis tellement poli que j’en peux plus », ma première rencontre avec le club de musique de la fac il y a 3 semaines. Présentations, discussions, vient le moment ou on me demande depuis combien de temps je joue du violon. Alors là j’explique vite fait que ça fait un peu plus de 2 ans mais qu’avec le rythme de travail et tout je n’ai pas le niveau d’un étudiant en 2° année, et que je suis pas bien fort. Réaction à sec de mon interlocuteur :

«  iie iie iie iie ! jyouzu ! jyouzu !» = mais si mais si tu joues bien !!

Jeff : « etto, hontôni jyôzu janai ne » = euh … je suis vraiment pas bon hein Kneu0

« iie iie iie iie ! » = mais si, mais si, mais si !! 6610

Précisons qu’à ce stade de la conversation il ne m’avait jamais entendu jouer du violon, genre il connaît mieux mon niveau de violon que moi.

            Voilà deux petits exemples assez amusants qui reflètent bien ce sens de la politesse qu’ils ont. C’est assez déroutant. Mais ça peut prendre des tournures décevantes, voire agaçantes. Je m’explique.

 

Au Japon, on ne dit jamais un sentiment brut et direct. On emploi toujours des tournures polies pour faire comprendre doucement à son interlocuteur ce qu’on veut dire. Par exemple, si vous voulez sortir avec quelqu’un pour vous amuser, mais que celui-ci (ou celle-là) n’est pas libre… Mettons nous en situation :

Minna san (vous) : « konban ha, karaoke he ikimasen ka ? » = on va au karaoke ce soir ?

Il/elle : a, karaoke desu ka … konban ha chotto …

 

A comprendre : « ah ce soir c’est un peu … » l’interlocuteur finira rarement sa phrase. Le mot « chotto » de sens « un peu » suffit à exprimer le refus soutenu dans ce cas précis. Ainsi, quand on vous répond :

« sumimasen, chotto … kneu_triste» (= Désolé … un peu …)

 ça veut dire en fait : « euh nan, ce soir pas moyen kneu29».

 

Et ce ne sera pas la peine d’insister sous peine de déclencher un gros malaise.5176 On ne veut pas vous froisser, mais parfois, j’aimerais que les choses soient dites plus clairement et franchement, ça éviterait des incompréhensions.

 

5181 5181 5181 5181

Cette façon qu’ils ont de toujours vous inviter, ou de vous proposer des plans « à l’avenir », « kondô » comme ils disent. Ils ne le datent jamais donc dans le concret, ça se réalise peu, c’est juste une manière polie de manifester son intérêt envers vous, mais ce n’est pas parce que Bidule vous dit :

« Grâce à vous hier soir était très amusant, allons à nouveau nous amuser ensemble à l’avenir » qu’il le fera.

Et autant vous dire qu'en tant qu'étudiant étranger à l'affût des bon plans, qui n'a pas non plus 45000 amis, c'est décevant de s'apercevoir qu'il n' y a pas toujours le suivi espéré. J’ai piégé ma prof comme ça (Madame IWAI, la prof sur la photo de classe un article plus bas).5052

 
La fin du cours approchait et c’était son dernier avec nous, alors on papotait tous ensemble, et de fil en aiguille, elle nous explique qu’elle a un second travail (apprendre l’anglais à des enfants) et que sa maison ne se situe pas loin de la Bekka. Devant la surprise générale, elle nous dit « oui oui ce n’est pas loin ! Venez vous amuser chez moi ! ». Formule de politesse couramment employée : « Asobi ni kite kudasai ».  

PAF, l’invitation est lâchée, avec un ton placide qui sentait à mille lieux la politesse plutôt qu’une réelle invitation. Mais la p’tite prof venait de me tendre une perche trop longue pour que je ne puisse la saisir. Alors j’ai sauté sur l’occasion, et à haute voix :

 « Hontô ? Hontô ? Boku ha kuru yo ! » = Vraiment ? Sérieux ? Moi je viens hein !

 
Vous auriez du voir son joli minois désemparé, incapable de réagir à cette situation qu’elle n’avait pas prévue. Éclats de rire généraux, et elle bégayant : «  Hontô, hontô, minna minna ne » = oui oui ! Tout le monde hein ? (Sous-entendu : pas que toi coquin 7967). Et finalement elle a donné son numéro de téléphone et son mail à toute la classe disant qu’elle était libre le dimanche.

Je compte aller lui rendre visite, ça va de soi. 5325


 

Voili. N'en pensez pas pour autant que les japonais sont "hypocrites" ou qu'ils ne pensent jamais ce qu'ils disent. C'est juste qu'ils ont un sens de la politesse et du respect beaucoup plus développé, ce qui amène (dans mon cas) des malentendus par moments. C'est un vrai langage codé. Je me suis déjà pris quelques murs en n'adoptant pas la bonne réaction, mais rien de grâve. J'ai beau être assez direct (une copine me l'a encore fait remarquer hier en rigolant) je fais quand même super gaffe à ce que je dis et ce que je fais, je ne suis pas chez moi, manquerait plus que je déclenche un incident diplomatique (rires). 6583


Jeff6483

 

 

Posté par Jeff_kun à 03:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Les Japonais (part 3)

  • Lol je les imagine tellement bien ces petits japonais tous genes au moindre compliment!!
    tu nous dira cmt c`etait ein chez ta prof?!

    bon jss jalouse de ton blog , il a trop la classe! moi je prends pas le tp de le rendre attrayant et en effet c pas vraiment aere!
    je vais faire de mon mieux pour essayer d`ameliorer ca!

    A++

    Posté par Merel, 05 février 2007 à 06:26 | | Répondre
  • Hello

    Salut Jeff, de retour après un petit temps d'absnce, je m'excuse déjà de ne pas t'avoir fêté ton annif le bon jour mais trop tôt car en plus le jour même je n'ai pu me connecter. Mais je sais que tu m'en veux pas hein?
    En tous cas ça me fait bien rire la prof qui dit: "Venez vous amuser chez moi". Pour un pauvre occidental masculin et pas habitué à la formulation, ça pourrait porter à confusion!

    Sur ce, à+

    Posté par MaryPePs, 07 février 2007 à 21:02 | | Répondre
  • Ca j'adore !

    J'adore le fait que le mot "asobu" soit utilisé sans sens péjoratif. En francais on dirait jamais à une fille "t'es libre dimanche, on pourrait aller s'amuser ?" alors qu'en jap c'est trés utilisé et je trouve ca trés bien comme ca !

    Mais c'est vrai qu'ils sont trés fort sur le "kondo" (prochaine fois) ou "itsuka" (un jour -lointain-). Perso j'insiste plus. Le tout c'est d'avoir une quantité suffisante de potes qui fait que quand ils te disent "à la prochaine fois" ben tu comptes pas sur eux et s'ils te rappellent et que t'es dispo, ben banco.

    Le Japon me manque. Enormément :/

    Posté par PDT, 08 février 2007 à 17:47 | | Répondre
  • kikoo

    Salut Jeffou,
    ici trois gentils couillons de la montpel team
    qui tenvoient un grand bonjour del madrid.
    nous esperons que tout roule pour toi et que tu
    decouvres toujours autant de choses...
    ON T AIME ET TU NOUS MANQUES BEAUCOUP¡¡¡¡¡¡¡
    (c est jamais simple de taper sur un clavier espagnol...)
    GROS GROS GROS GROS KISSOUS

    Hasta Siempre¡¡¡¡

    Seb
    Alex
    Zara

    Posté par ZaraSebAlex, 22 février 2007 à 21:03 | | Répondre
Nouveau commentaire