13 mars 2007

Nara Trip (part1)

Un village nommé Ikaruga (斑鳩町) en plein Kansai

 

Ikaruga

Bon déjà, Ikaruga ce n'est pas un jeu vidéo ce coup-ci. 5176  C'est à Ikaruga (20 minutes de Nara en train) que nous vivions, et figurez vous qu’il y a plein de choses à dire sur ce (très) gros village. Pour rejoindre Nara, ou Kyôto, ou Osaka qui ne sont pas très loin, on prend le train à la gare d’Oji située à 15 minutes à vélo.
Dans la maison, 4 habitants : Tamagawa-san, le chat Tama (sale bête !), Alia et moi. Les chambres étaient à l’étage, 2 chambrés séparées, celles des enfants (2 frères), l’un à Beppu donc, et l’autre à Osaka désormais. Au rez-de-chaussée le salon principal avec le chauffage à pétrole, une grande télé, puis derrière une porte coulissante revêtant des aspects de rideau, la cuisine et la salle de bain.
Pour se déplacer : une bicyclette chacun, utilisable à volonté. Tamagawa-san nous a d’ailleurs remis un double de ses clés le premier soir, et énumérant les quelques instructions indispensable, rien de bien compliqué. 5269
J’avoue que je me demandais avant de partir si j’allais toujours trouver quelque chose à faire durant ces 2 semaines. Finalement, je n’ai limite pas eu assez de temps en 3 semaines ! La vérité est qu’on s’est tellement bien occupés de nous qu’on a très peu eu de jours « libres », et c’est tant mieux.


jap23_010

Voici Tamagawa-san et Alia ; nous 3 préparions des gyôza (raviolis chinois) dans le salon. Ça vous donne une idée de où on mangeait. Le salon était le lieu des repas, des siestes, des études, des conversations, et l'antre du chat. Cette peste passait son temps à se planquer sous la table basse et à bondir sur ses victimes lorsque ces malheureuses avaient le malheur de présenter leurs mains. Le truc c'est que Tama ne faisait pas semblant de griffer, il (ou plutôt elle) se la jouait "réel", mes mains s'en souviennent.

 

Ce qu’il est important de dire à propos d’Ikaruga, c’est qu’il possède beaucoup de vestiges du passé. Je suis obligé de passer par la case « histoire » quelques lignes. Vous vous rappelez que nous sommes dans la préfecture de Nara hein ? Et bien Nara, a été la première vraie capitale de l’empire japonais. La citadelle se situe sur ce qu’on appelait avant la plaine du Yamato. C’est sur cette plaine qu’a naquit en 592, le premier système politique de type empire dans la région d’Asuka. A partir de cette époque, le Japon incube et importe la culture chinoise, son fonctionnement politique, son art, etc. Le prince Shotoku (très important) nommé régent à cette époque par l’impératrice Suiko, diffuse largement le bouddhisme et adopte les éléments principaux de la culture sino-coréenne à la cour du Yamato. Jusque là ça va ? Le bouddhisme est la religion la plus répandue au Japon avec le Shintô. Cette religion nous vient de l'Inde, puis a traversé la Chine, la Corée, pour être introduite au Japon à la fin du VI° siècle. Le prince Shotoku qui était à fond de bouddhisme à donc largement participé à sa diffusion (vous allez voir comment).
De fil en aiguille, la cour du Yamato décide d’ériger une « vraie » capitale (parce qu’Asuka c’est bien mignon mais c’est minus pour diriger un pays) et d’unir le pays, qui était jusque là divisé en petits royaumes de type seigneurie. Le site de Nara est alors retenu et érigé en tant que capitale en 710.

Quel rapport avec Ikaruga ? Tout simplement que la zone environnant une capitale subit forcément son influence, et qu’Ikaruga est pleine de temples bouddhistes et shintô. Dont le plus important de tous, le temple Horyûji.
Et qui c’est qui l’a fait construire le temple Horyûji ? Le prince Shotoku ! Le temps fut achevé en 601, et se situe donc à Ikaruga (10 minutes en vélo de la maison). Son objectif est clair : Horyûji était un centre d’éducation et se devait de diffuser les enseignements du bouddhisme.

Comme on est au Japon, vous devez savoir que chaque kanji (caractère importé là-aussi de Chine) possède un sens. Ainsi Horyûji est formé de 3 kanjis qui sont les suivants :

法隆寺 : Horyûji

  : la loi

: la sérénité

: le temple  (un temple bouddhique finit très souvent par ce caractère)

 ==> Le temple de la loi et de la sérénité, rien que ça !

 

Donc dans ce temple étaient diffusés les enseignements bouddhiques aux étudiants. Les photos sont interdites dans l’enceinte du temple. Il y a évidemment plein de choses à dire sur le bouddhisme, sur l’architecture d’un temple, sur son utilité, si bien qu’on a souvent envie de s’arracher les cheveux tellement c’est complexe et différent de chez nous. Voilà ci-dessous à quoi ça ressemble.

 

img0011l horyuji_pagodaa

 

Mais vu qu’aujourd’hui on parle d’Ikaruga, je vous propose de patienter un peu, le temps d’avoir un article complet sur le bouddhisme et son culte, on reparlera de Horyuji, et vous comprendrez alors pourquoi les bâtiments sont foutus comme ça, et tout et tout. 5039


Donc Ikaruga est le lieu d’accueil de ce fameux Horyûji, et de beaucoup d’autres lieux de cultes, qu’ils soient bouddhiques ou shintô. Ah oui le shintô. C’est pour moi la religion la plus intéressante, en attendant de développer, je vous dirai rapidement que le shintô c’est la religion la plus ancestrale du Japon, animiste de surcroît (croyance attribuant une âme aux choses). La religion des « kami-sama », divinités de la nature (foudre, roche, eau, etc.) et d’autres domaines comme les études. Pour pratiquer le bouddhisme, on va dans des
お寺 (otera : temples bouddhiques), et pour pratiquer le shintô, on va dans des 神社 (jinja : sanctuaires shintô). Ahem, c’est … foisonnant n’est-ce pas ? Beaucoup d’informations à traiter pour expliquer un seul fait. 6587

 

jap19_005

Région pour le moins rurale, les champs et exploitations agricoles sont nombreuses, les routes étroites, et les environs paisibles. Il y a beaucoup de maisons et de structures mais le Japon est comme ça. On arrive à trouver un champ complètement encerclé de maisons, des potagers à côté d’une épicerie. La rivière Tatsuta s’écoule non loin de la maison, et son chemin est pavé de cerisiers qui fleuriront à la fin de ce mois-ci. Ce qui, là aussi, ma fait m’arracher les cheveux, car les floraisons de
jap19_048cerisiers du Japon sont absolument magnifiques, et même si on peut le contempler d’un peut partout dans le pays, à Ikaruga ça avait l’air grandiose. Je pense notamment à la petite montagne Mimuro qui est juste garnie (avec un grand G) de 桜の木sakura no ki = cerisiers.kaki

 


La spécialité d’Ikaruga, ce sont les kaki (voir à photo à droite). Des fruits que l’on peut trouver également en France si je ne m’abuse.


A 30 pas de la maison, le parc Tatsuta, ancien site d’un château du même nom dont il ne reste aujourd’hui rien. Comme c’est en hauteur, on peut contempler la ville qui s’étend juste en bas, faire le con avec les portiques pour enfants, et passer beaucoup de temps au calme, en compagnie du bouddha du coin. Lequel est-il
?

 

Photos_Alia_485

Bon je ne connais pas son nom d’origine, j’ai honte. Je peux néanmoins vous raconter la légende qui lui est lié. Donc ce bouddha qui se la joue Vierge Marie par son attitude était par le passé une femme démon. Un démon au Japon ça se dit « oni » et c’est en général bien vilain. Notre intéressée passait son temps à enfanter, et à manger sa progéniture et celle des autres. Jusqu’au jour où elle rencontra le bouddha, le vrai, l’ultime qui lui fit prendre conscience de l’horreur de ses actes (faut pas exagérer, tout le monde mange des gosses au petit déjeuner … non ?). Frappée par la lumière divine, notre démone se repentit humblement et se transforma en bouddha, divinité désormais protectrice des enfants. Je jure de retrouver son nom.

Photos_Alia_487

Alia et moi sommes unanimes, elle se la joue Vierge Marie !


 

Vous l'aurez donc comprit, c'est calme, c'est beau, paisible tout en ayant les services indispensables pas loin. D'autres photos.


jap19_006 jap23_002

Et dire que to
us ces arbres "morts" vont fleurir dans un petit mois, et que je suis rentré à Beppu ! Celui qui est en fleur est un prunier, qui lui est en train de terminer sa floraison désormais.



jap19_017

Une photo qui fait très "japon" je trouve. Des étudiant du collège, en uniforme, qui rentrent chez eux. Un moment très "je suis étranger et je regarde la vie de mon pays d'accueil".




Pour finir, voici la fine équipe (y a pas le chat mais c'est très bien comme ça), Tamagawa-san tient une peluche de l'emblème d'Ikaruga, un kaki surmonté d'un chapeau en forme de temple. Euh oui, les japonais sont très petits persos débilous. 5726

jap22_041


6559

Vient la séquence plus "privée". D'abord un grand merci à la montpell team pour le DVD, ça fera que 3000 fois que je vous remercie mais je tiens à ce qu'il y en a plus que pas assez ! Dans le même registre, ma petite mel fête en ce 13 Mars ses 23 ans, alors je combine ce JOYEUX  ANNIVERSAIRE !!!!!! au remerciement pour le paquet d'anniversaire (du mien cette fois lol). De telles marques sont extrêmement importantes.


A bientôt pour de nouvelles aventuuuuure !   Jeff   14

Posté par Jeff_kun à 11:39 - Commentaires [8] - Permalien [#]


Commentaires sur Nara Trip (part1)

  • yihhhhhahh!

    Waow!!!!
    Que de nouvelles contrées, paysages et aventures...
    c'est vraiment superbe et ça donne franchement envie d'y être!!!!
    j'ai été à la fois fascinée et épouvantée par
    cette histoire sur la statue de cette femme
    "démon"...
    Kronos n'a qu'à bien se tenir, sauf que lui
    il ne s'est pas repenti le vilain lol!!!
    Gros gros Bisous à toi Brother.
    ++++
    Zara

    Posté par Zara, 13 mars 2007 à 15:44 | | Répondre
  • photos, kakis et ninjas...

    Les photos de paysages sont vraiment magnifiques!!!
    C'est sympa de nous raconter des légendes et des passages de l'histoire du Japon! On apprend plein de trucs!
    Je te rassure, on trouve effectivement des kakis en France! J'aime pas ca d'ailleurs mais y'en à plein dans le jardin de mes voisins... A ce sujet la mascotte du kaki boy est vraiment pas mal! XD
    Enfin, je vais faire mon boulet indécrotable mais Yamato c'était aussi le nom des 3 nijas qui faisaient office de boss à la fin du niveau 4 de Streets of Rage 3 sur Mégadrive... @++++

    Posté par Kamek, 14 mars 2007 à 13:31 | | Répondre
  • Kikoo!

    Ca avait l'air ce gros vllage!!!

    J'ai pu faire des révisions grâce à ton petit cour d'histoire sur le japon!

    Moi aussi je connais l'histoire de cette femme démon mais je sais plus son nom non pus!

    Je te fais de bisous et j'attends la suite avec impatience!

    Posté par Ashitsuki, 14 mars 2007 à 15:45 | | Répondre
  • Salut l'ami

    Hey, bien sympa tes articles, c'est vrai, tu nous apprend plein de choses, merci!!!!
    Continue comme ça!
    Sinon, en France, c'est aussi la floraison de plein de choses, comme le "pommier du Japon" du jardin de chez mes parents. Lol

    Bisous

    Posté par MaryPePs, 17 mars 2007 à 15:28 | | Répondre
  • Salut, le Japonais!

    super cool blog! Keep it going!
    Je serai au Japon dans deux semaines: sushi, otera, jinja...yeah!! )

    Posté par steffikuma, 18 mars 2007 à 13:38 | | Répondre
  • Cette pauvre Tama, faut bien qu'elle s'amuse!
    Je me régale toujours autant sur ton blog, avec en plus,je l'avoue, l'émotion de voir des photos de ma fille chérie.
    Pour les kakis, je confirme aussi: il y a des plaqueminiers dans beaucoup de jardins (dont celui du papi d'Alia) et même à Montpellier.

    Posté par zen, 20 mars 2007 à 19:09 | | Répondre
  • Miam

    Trop bon les gyoza

    Merci bcp pour tes articles et tes jolies photos :jap:

    Posté par Splinter, 21 mars 2007 à 08:30 | | Répondre
  • comme c'est beau!

    Tu donnes toujours envi avec tes superbes photos.
    En plus j'aime bien le petit cours d'histoire avec.
    Mais c'que j'aime le plus sur ton blog c'est que tu nous donnes l'impression qu'on voyage avec toi

    Posté par chrno74, 08 avril 2007 à 15:46 | | Répondre
Nouveau commentaire